Responsive image

Best Of des Percussions de Strasbourg

Théâtre de Hautepierre
Les Percussions de Strasbourg

Description

Le jeudi 8 décembre, à l’occasion de notre 60 ème anniversaire, nous mettons à l’honneur des pièces cultes de notre répertoire, dont les interprétations furent nombreuses durant nos 60 ans d’existence, ainsi qu’une nouvelle création.

Dans les années 1960, Maurice Ohana et Miloslav Kabeláč ouvrent la voie à la composition de pièces pour percussions seules. Initialement, elles étaient pensées pour accompagner des performances dansées. Aujourd’hui affranchies de la danse, elles possèdent une identité et une narration propre, et sont les témoins des premières recherches dans le domaine de la percussion.

De nombreux compositeurs talentueux s’engagent alors sur cette voie, avec la complicité et l’expertise des Percussions de Strasbourg. Trente ans plus tard, naît Métal de Philippe Manoury, qui pense un sextet pour sixxens, ces instruments inventés expressément par Iannis Xenakis pour l’ensemble. Toujours soucieux de la création d’aujourd’hui, nous offrons également l’occasion de découvrir le travail du jeune compositeur Maurilio Cacciatore, qui explore et développe les possibilités sonores de la baguette vibrante, outil unique au monde, dans sa pièce Corale.

Les Percussions de Strasbourg vous accueillent au Théâtre de Hautepierre dans le quartier où le groupe est implanté depuis plus de 40 ans.

Programme :
8 inventions, op.45, Miloslav Kabeláč, (1965)
4 études chorégraphiques, Maurice Ohana, (1962)
Corale, Maurilio Cacciatore (création mondiale)
Entracte
Métal, Philippe Manoury (1995)

Ouverture des portes à 19h
Durée du concert : environ 1h45

Tarifs : 12€ tarif plein, 8€ tarif réduit (habitants de Hautepierre, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA, étudiants, moins de 25 ans),
6€ pass culture, 3€ adhérents Tôt ou T’art

 

Calendrier

8 décembre 2022 20:00 à 23:30

Localisation

Théâtre de Hautepierre, 13 place André Maurois, 67200, Strasbourg France

Contact

Les Percussions de Strasbourg