Responsive image

Migrations, climat et frontières au XXIème siècle - Conférence de François Gemenne

Le 31 mai 2024 de 19:00 à 22:00
Université Ouvrière de Genéve, 1205, Genève Suisse
Grand Orient de Suisse

Description

CONFERENCE PUBLIQUE

Migrations, climat et frontières au XXIème siècle

Le Grand Orient de Suisse est heureux d'organiser une conférence publique sur le thème Migrations, climat et frontières au XXIème siècle avec pour orateur M. François Gemenne.

François Gemenne

Spécialiste des questions de géopolitique de l’environnement et des migrations, François Gemenne est professeur à HEC Paris, où il dirige le Master ‘Sustainability and Social Innovation’. Il est également chercheur qualifié du FNRS à l’Université de Liège (Belgique), où il dirige l’Observatoire Hugo. Il a été auteur principal pour le 6ème rapport du GIEC, et enseigne également les politiques du climat et les migrations internationales dans plusieurs universités, notamment à Sciences Po Paris et à la Sorbonne. Il est par ailleurs le co-directeur (avec Julia Tasse) de l’Observatoire Défense et Climat du Ministère des Armées (France), établi à l’IRIS.

Ses recherches sont essentiellement consacrées à la gouvernance internationale du climat et des migrations. Il a notamment beaucoup travaillé sur les déplacements de populations liés aux dégradations de l’environnement, sur les politiques d’adaptation au changement climatique, ainsi que sur les politiques d’asile et d’immigration.

Il est titulaire d’un doctorat en sciences politiques de Sciences Po Paris et de l’Université de Liège, en Belgique (double diplôme). Il possède également un Master d’études en Développement, Environnement et Sociétés de l’Université de Louvain, et un Master de Recherche en Science politique de la London School of Economics, où il a aussi enseigné.

Il a publié ses travaux dans de nombreuses revues, dont Science et Global Environmental Change, et est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont L’écologie n’est pas un consensus(Fayard 2022), On a tous un ami noir (Fayard 2020), Géopolitique du climat (Armand Colin, 2009 et 2015), ainsi que deux atlas : un Atlas des Migrations Environnementales avec D. Ionesco et D. Mokhnacheva (Presses de Sciences Po et Routledge 2016) et un Atlas de l’Anthropocène, avec A. Rankovic et l’Atelier de Cartographie de Sciences Po (Presses de Sciences Po 2019).

Il a également de nombreux engagements éditoriaux et associatifs : en particulier, il est président du Conseil scientifique de la Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH) et président du Conseil d’Administration de l’ONG Climate Voices, qui cherche à relier les jeunes du Nord et du Sud autour des enjeux climatiques. Par ailleurs, il est directeur du domaine Politiques de la Terre aux Presses de Sciences Po.

Enfin, il est chroniqueur régulier à la radio et à la télévision en France et en Belgique (notamment Zéro Émission, sur France Info). Il est très souvent invité sur les plateaux en qualité d’expert pour participer à des débats d’idées et rendre la science accessible au plus grand nombre.

Mme Dina Ionesco (Première partie)

Dans une première partie nous aurons également le plaisir d'accueillir Mme Dina Ionesco. Dina Ionesco codirige le premier programme de Master sur la Migration, le Changement Climatique et l'Environnement (MAMCE) qu'elle a co-créé à l'Université Webster à Genève. Dina a acquis son expérience professionnelle auprès de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), de l'OCDE, de la CCNUCC, du Forum sur la vulnérabilité climatique, du Dialogue européen, en tant qu'artiste et indépendante. Il a dirigé le portefeuille « Migration, environnement et changement climatique » à l'OIM, après avoir dirigé la création de la première division de l'organisation sur ce sujet. Dina est co-auteur de « l'Atlas des migrations environnementales », ainsi que de nombreux autres articles et publications, et a été membre du groupe de travail sur les déplacements créé par l'Accord de Paris. Elle a reçu le prix « Femme inspirante travaillant pour la protection de l’environnement » en 2016. Dina a un parcours personnel de migrante, ayant fui la dictature roumaine avec sa famille dans les années 1980.
 

Modération : Philippe Boncour

Philippe BONCOUR est ancien haut fonctionnaire international au sein de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Il y a été détaché par la Délégation aux fonctionnaires internationaux du Ministère français de l’Europe des Affaires étrangères pendant plus de dix ans, d’abord en tant que conseiller spécial au sein du cabinet du Directeur général de l’OIM, puis en tant que chef de la division en charge du Dialogue international sur la migration, puis de la Division des Organes de gouvernance.

Il a été nommé par le Directeur général point focal de l’OIM dans le cadre des négociations climatiques au sein de la Convention Cadre des Nations unies sur le changement climatique (CCNUCC), responsabilité qu’il a exercée pendant plusieurs années en participant activement aux différentes COP. Dans le contexte de la coopération inter-agences (Inter-Agency Standing Committee), il a été désigné par ses pairs co-président du Groupe de travail sur les liens entre la mobilité humaine et le changement climatique. Il a publié plusieurs articles sur la thématique « Migration, changement climatique et dégradation environnementale » dans différentes revues scientifiques et académiques.

Philippe Boncour a également été pendant de nombreuses années enseignant à l’École des Affaires internationales de SciencesPo Paris (PSIA) où il enseignait la gestion des migrations dans le cadre du Master « International Governance and Diplomacy ». Plus récemment, il a rejoint l’Université américaine de Beyrouth en tant que Senior Visiting Fellow au sein de l’Institut en charge des questions migratoires. Philippe est professeur agrégé hors classe et titulaire d’un doctorat obtenu à l’Université Paris IV Sorbonne.