Responsive image

SONIC PROTEST - L'Échangeur

Meira ASHER & Eran SACHS + DUMA + Inga HULD HÀKONARDÒTTIR & Yann LEGUAY “Again The Sunset” + MC YALLAH x DEBMASTER // LUCHA LIBRE (Méryll Ampe)

Théâtre de L'échangeur
Sonic Protest

Description

LUCHA LIBRE
en partenariat avec Up Up and Away

À travers une installation lumineuse et sonore, Méryll Ampe restitue toute l’effervescence de la lucha libre, forme de catch extrêmement populaire au Mexique. Une expérience immersive qui plonge le public dans une étonnante odyssée sensorielle.

Au Mexique, la lucha libre est bien plus qu’un sport, c’est un mythe, un spectacle, un carnaval où les luchadores (lutteurs) sont de véritables icônes, élevées au rang de super-héros. Masqués, costumés, ils s’affrontent en réalisant des figures acrobatiques spectaculaires. Les bons d’un côté, les méchants de l’autre : sur le ring, les rôles sont bien établis. Mais le spectacle est aussi dans les gradins où le public enthousiaste participe pleinement à cette cérémonie rituelle. Les matchs prennent alors des airs de théâtre social dans lequel l’arène devient un exutoire collectif.

C’est cette atmosphère survoltée que réussit à traduire Méryll Ampe dans son installation Lucha Libre. Travaillant à partir de field recordings, l’artiste a enregistré in situ les sons de différents combats afin de les compiler dans une composition immersive. Deux cercles d’enceintes matérialisent l’espace du ring et celui de l’arène, créant une fascinante dynamique sonore. Cette matière est associée à une architecture de lumière qui reproduit la forme d’un ring, conçue avec l’artiste Jimmy Boury. Totalement immergé dans un espace sonore et physique, l’auditeur est amené à ressentir toute l’énergie et l’intensité d’un match. Une expérience sensorielle saisissante.

Texte de présentation : Anne de la Giraudière
 

Distribution :

Méryll Ampe : conception sonore et visuelle, composition

Jimmy Boury : création lumière

Hubert Michel : conseils techniques son


Mentions de production :

Production : Césaré CNCM/Reims. Coproduction : GMEM/CNCM Marseille. Avec le soutien de la direction de la culture – Université de Rouen Normandie, du programme de résidence Hors-Les-Murs de l’Institut Français, et de Radio France – France Culture. Lucha Libre a bénéficié d’un accueil en résidence au Manège, scène nationale – Reims.




Meira ASHER & Eran SACHS

Âme sensible, passe ton chemin. Voici deux artistes israéliens parmis les plus hardcore de la scène expé. 

Exit la dance music ou l’electronica de salon, le dispositif DIY de ce duo est avant tout là pour produire du bruit.  Ici on donne dans le radicalisme à l’état pur. Une production musicale toujours militante où la voix de Meira oscille entre spoken word désincarné et invectives écorchées.

Sur scène ou en studio, le duo renouvelle la free music et le power electronics en réinjectant un discours politique au cœur de leurs préoccupations sonores, exactement ce dont on a besoin en ce moment.

Artiste culte, Meira Asher a signé ses premiers enregistrements sur les labels Crammed et Sub Rosa. Activiste du sound art, Eran Sachs est déjà passé par la case SP avec son combo doom industriel Lietterschpich. Welcome back !

 

DUMA

Pourquoi donner dans les superlatifs quand l’histoire est déjà tout simplement parfaite : deux éminents représentants de la scène death metal kenyane se sont retrouvés enfermés dans le studio de Nyege Nyege en Ouganda (pour ceux.celles qui sont passé.e.s à coté, Nyege Nyege = label & festival les plus sexy d’Afrique, peut-être du monde, concernant l’innovation dans la dance music, depuis quelques années) pour passer à la moulinette Ableton leur passion du hard, des percus trad’ et de l’obscurité. Ce fut LA tarte des musiques extrêmes à l’été 2020. Car c’est bien de grindcore digital 2.0, non de dance dont il est ici question, et c’est toute la force et la (l’im)pertinence de la présence de ce disque chez Nyege Nyege. Un album comme un diptyque entre errance ambient drone colorée et coups de pression blastés et hurlés à la mort. Tiens, cette dualité beauté/violence se retrouve aussi sur la pochette de leur album, entre motifs traditionnels et côtes de bœuf à vif. Vous l’avez compris, tout un mystérieux programme, éminemment métal, que l’on brûle de découvrir à plein volume.

 


Inga HULD HÀKONARDÒTTIR & Yann LEGUAY "AGAIN THE SUNSET"

Entre concert et performance, Again the Sunset mine la matière à l’état brut au travers d’un texte incarné se dépliant comme une kyrielle intime. La voix porte une histoire travaillée dans l’effort et la durée. Les éléments y sont façonnés subtilement, laissant la place aux cycles pour se renouveler.

Again the Sunset joue à multiplier les angles d’approche, à faire se lever le chant depuis le labeur, sur les traces matérielles les plus ténues : un mouvement du corps, le son d’un matériau, la brutalité d’un geste, un début d’intonation, une fragilité harmonique…

Moment de poésie pure offert par Inga Huld Hàkonardòttir et Yann Leguay, Again the Sunset est un mouvement lent qui sculpte le temps et l’espace. 



MC YALLAH & DEBMASTER 

Originaire du Kenya, mais née en Ouganda, McYallah est une figure mythique du hip-hop en Afrique Centrale. Égérie des labels Nyege Nyege et Hakuna Kulala, cette pionnière pratique depuis vingt ans un rap social qui déboite à 100 à l’heure.

Son flow ravageur scandé à la vitesse de l’éclair en swahili, luganda ou luo fusionne à merveille avec les rythmiques tordues du beatmaker français Debmaster (alias Julien Deblois). Ensemble ils renouvellent les styles et n’hésitent pas à tordre le coup aux étiquettes poussiéreuses pour créer de nouveaux territoires à explorer sans modération :  crusty breakbeat, sampladelic chelou, 8 beat scotché, deathtrap, ultragrime, dubstep speedé et ragga fucké.

Leurs performances enflamment les dance-floor à toute berzingue, attachez vos ceintures, ça va suinter.

Calendrier

1 avril 2022 19:00 à 00:00

Localisation

Théâtre de L'échangeur, 59 Av. du Général de Gaulle, 93170 , Bagnolet France

Contact

Sonic Protest