Responsive image

SONIC PROTEST - L'Échangeur

DISTOMOBILE#2 : FLF + Fausto MERCIER + CONTAINER + MUQATA’A + CANCELLLED + PLEIN SOLEIL + ELVIN BRANDHI + RAYMONDE + QBA JANICKI “Intuitive Mathematics” // LUCHA LIBRE (Méryll Ampe)

DISTOMOBILE#2 : FLF + Fausto MERCIER + CONTAINER + MUQATA’A + CANCELLLED + PLEIN SOLEIL + ELVIN BRANDHI + RAYMONDE + QBA JANICKI “Intuitive Mathematics” // LUCHA LIBRE (Méryll Ampe)

Théâtre de L'échangeur
Sonic Protest

Description

LUCHA LIBRE dans petite salle 

À travers une installation lumineuse et sonore, Méryll Ampe restitue toute l’effervescence de la lucha libre, forme de catch extrêmement populaire au Mexique. Une expérience immersive qui plonge le public dans une étonnante odyssée sensorielle.

Au Mexique, la lucha libre est bien plus qu’un sport, c’est un mythe, un spectacle, un carnaval où les luchadores (lutteurs) sont de véritables icônes, élevées au rang de super-héros. Masqués, costumés, ils s’affrontent en réalisant des figures acrobatiques spectaculaires. Les bons d’un côté, les méchants de l’autre : sur le ring, les rôles sont bien établis. Mais le spectacle est aussi dans les gradins où le public enthousiaste participe pleinement à cette cérémonie rituelle. Les matchs prennent alors des airs de théâtre social dans lequel l’arène devient un exutoire collectif.

C’est cette atmosphère survoltée que réussit à traduire Méryll Ampe dans son installation Lucha Libre. Travaillant à partir de field recordings, l’artiste a enregistré in situ les sons de différents combats afin de les compiler dans une composition immersive. Deux cercles d’enceintes matérialisent l’espace du ring et celui de l’arène, créant une fascinante dynamique sonore. Cette matière est associée à une architecture de lumière qui reproduit la forme d’un ring, conçue avec l’artiste Jimmy Boury. Totalement immergé dans un espace sonore et physique, l’auditeur est amené à ressentir toute l’énergie et l’intensité d’un match. Une expérience sensorielle saisissante.

Texte de présentation : Anne de la Giraudière

Distribution :

Méryll Ampe : conception sonore et visuelle, composition

Jimmy Boury : création lumière

Hubert Michel : conseils techniques son


Mentions de production :

Production : Césaré CNCM/Reims. Coproduction : GMEM/CNCM Marseille. Avec le soutien de la direction de la culture – Université de Rouen Normandie, du programme de résidence Hors-Les-Murs de l’Institut Français, et de Radio France – France Culture. Lucha Libre a bénéficié d’un accueil en résidence au Manège, scène nationale – Reims.



Une soirée sur Distomobile
le sound system de la galaxie TTT


Neuf concerts de musique électronique pointue et expérimentale co-programmés par l’équipe de Sonic Protest et celle de la Distomobile. Construit par C_C & O.R.B.M dans le sous-sol de la rue de la Senne, à Bruxelles, ce système son a été conçu dans l'esprit dub mais spécifiquement pour faire sonner le meilleur des musiques exigeantes : drones, noise, fines textures électroacoustiques, de l'analogue et du digital, des rythmiques déstructurées et des polyrythmies complexes voire quelques oscillations techno. Des infrabasses chaleureuses aux picotements cristallins des tweeters, la Distomobile est l’affirmation qu’un autre système(son) est possible, bref, fais-le toi-même mais fais-le super bien !


CONTAINER

Œuvrant pile poil à la bordure entre noise et techno, Container balance ses beats répétitifs signés Roland et son4 pistes à K7 dans quelques pédales qui grincent pas toujours branchées exactement comme la notice l’indique.

Les kicks rebondissent comme seul un bulldozer sait le faire, les spirales se barrent en feedback acide, le tout est distordu,  toujours impeccablement agencé et 100% joué live !

Avec sa version très perso de l’électro, orientée lo-fi décapante et sismique, Ren Schofield visite, sous le nom de Container depuis 2009, les scènes les plus diverses, du Berghain berlinois à l’Échangeur de Bagnolet. On a pu entendre ses productions sur des labels aussi divers que Spectrum Spools (Editions Mego), Morphine Records, Diagonal ou Drone, comme son tout nouvel EP 'Creamer'.


 

Elvin BRANDI

En solo, ELVIN BRANDHI continue les explorations_improvisations vocales habitant le duo YEAH YOU, générant des explosions de beats auto-tunés absurdes-aberrants-déconstruits-en rupture constante à partir d’enregistrements environnementaux, de manipulations de cassettes, d’instruments divers pré-enregistrés et de bien entendu, sa voix. Ces apparitions/performances live sont souvent des éruptions inflexibles, incompromises et débordantes d’énergie_animation tsumamiesque au sein duquel son flux caustique de la « réalité sociale » cabriole avec une intensité profondément agitée et menaçant de s’effondrer à chaque instant.

Transgressant les étiquettes systémiques et syntaxiques attendues/habituelles avec une ferveur endiablée de guerrière-fauve indomptable, ELVIN BRANDHI est une personnalité forte et devenue hautement recherchée, multipliant les collaborations partout dans le monde et sur une pléthore de labels-phares (notamment Opal Tapes, Alter, etc, etc…) avec une énergie frénétique salutaire.

 

 

CANCELLED
Centrant une bonne partie de leurs démarches respectives sur le routing des signaux analogiques et des flux électroniques, les  deux sorciers du modulaire, docteurs ès-contournements de Cancellled, Aymeric de Tapol et Yann Leguay, ne suivent pas plus les modes d’emplois de leurs instruments que les règles orthographiques.

Les séquenceurs sont branchés directement dans la table de mixage et donnent à entendre des signaux analogiques purs, aiguisés comme des silex !

Avec leurs outils combinés de manière inédite, ils écrivent des rythmiques non-binaires, 

toujours pulsées, mais sculptées en cycles complexes et organiques. Pas à pas, on les entend écrire une musique de l’instant qui sonne vaste, malgré une économie de moyen assumée, et appelle à une danse bancale, peu exubérante… mais certaine. 

Gare à l’entorse des cervicales !

 

PLEIN SOLEIL
Amateurs de samples chelous dépitchés, savamment imbriqués puis désimbriqués dans la partition d’un percussionniste émérite, approchez. Ce concert est pour vous. A la scène, Plein Soleil est ce musicien frappant ses instruments dans une dynamique hypnotique, à la ville, il est Jonathan Grandcollot, batteur des excellents groupes Société Étrange (présents à Sonic Protest 2018), François Virot, Panpanpan. Quand son collègue et ami Raymonde, programmé également le même jour, émerge depuis le fond du sommeil ambient, Plein Soleil, lui, est déjà levé et parti depuis longtemps dans la jungle polyrythmique, avançant déterminé dans la fougeraie, la machette à la main. Une percée à travers une forêt rythmique dense, pleine de songes et d’oiseaux sonores rares vous attend, et Plein Soleil sera votre guide ! Jugez en par vous même sur cet excellent EP, sorti sur Zèbres Records, il y a quelques mois, intitulé « U. V. ».
Ecouter : https://soundcloud.com/zebres/sets/zebres002-uv-plein-soleil-sept-2021/s-NPz4Bvvf0XQ
 

FLF
FLF aka Fou Lucifer Fou est la moitié de Point Invisible, groupe clermontois industriel et probablement aussi populaire que Michelin. Ici FLF va de l’avant avec plus de techno, de sons tous azimuts avec cassettes préparées et manipulées, synthétiseurs, appareil de musculation amplifié, studio de karaoké Goldtone et voix.

Lancinant comme la théorie de la relativité, tétu et volubile comme un cheval fou, FLF ne nous laissera pas le choix de prendre son amour brut et sonore en pleine figure !!!

 

Fausto MERCIER

Ingénieur du son surdoué du laptop basé à Pécs en Hongrie, Roland Nagy agit sous le nom de Fausto Mercier depuis 2016. Telles des figures fractales qui se déploient à l’infini, ses compositions tendues ne cessent de changer d’échelle : passe-passe du micro au macro, ça sonne boîte à algorithmes, limite neurofunk granulaire, sans répit aucun pour les oreilles et les orteils (dédicace). On a pu entendre ses mécaniques de précision sonore sur des labels comme Unlog, EXILES, Kaer‘Uiks, Pointless Geometry ou Genot Centre. C’est la première date en France de cet artiste digital radical, c’est à Sonic Protest et c’est sur la Distomobile. C’est donc super.


Qba JANICKI

Qba JANICKI est un musicien qui a grandi à Bydgoszcz, tout près du Mózg, LE club historique des musiques libres en Pologne fondé par son père, le contrebassiste Sławek Janicki. Très jeune il a donc pu croiser la route, sur scène, de figures telles que Roscoe Mitchell, Tomasz Sroczyński, Toshinori Kondo, Peter Brötzmann ou Fred Frith.
Ça forme le fond.
Dans le projet Intuitive Mathematics, il joue d’une batterie amplifiée à laquelle il a greffé un établi sonore sur lequel ressorts, vis et quantités d’autres objets sonnent dans un réseau de capteurs piézo lui permettant de traiter ces sons.  

Avec ce dispositif, il zoome dans la matière et scrute toutes les résonances et harmoniques des événements qu’il joue. Toujours aux limites du larsen, cet environnement sonore aussi instable que complexe met en relation directe le corps de l’instrumentiste et les haut-parleurs : l’instrument percussif est transformé en véritable synthétiseur électroacoustique. 

 

MUQATA’A

Muqata’a est un producteur et MC basé à Ramallah. Il renouvelle le hip-hop expérimental en mixant enregistrements de terrain et break-beat savamment déconstruit. Il a cofondé le Ramallah Underground Collective (2002 – 2009). Il est également cofondateur et membre du groupe audiovisuel Tashweesh. Ses apparitions scéniques sont très rares, on se réjouit de l’accueillir !


RAYMONDE

Thibaut de Raymond aka Raymonde (ou Raymond IV quand il joue sur un dispositif quadriphonique) vit entre Lyon et le sud de la France. Son travail comprend des études sur la polyrythmie, les percussions et instrumentations de même que des expérimentations autour de la voix, ainsi que de la synthèse. Il se base principalement sur la cassette et le sampling pour construire sa musique et jouer lors de ses lives. Quand il n’est pas en train de rêvasser ambient, Raymond IV émerge des limbes et déploie ses polyrythmies si subtilement comateuses, sa musique défilant comme la bande son d’un petit-déjeuner halluciné après un sommeil de 10 000 ans. Il est là sans être vraiment là, nous non plus d’ailleurs.

Raymonde s’occupe également d’un petit label depuis quelques années, Mus Joutra (sur lequel est sorti  entre autres Plein Soleil, projet de son collègue du jour et également de l’époque de Panpanpan !) et a sorti un petit contingent de très bons enregistrements sur les excellents labels TTT, Vlek et Zèbres Records.

Calendrier

Du 2 avril 2022 19:30Au 3 avril 2022 06:00

Localisation

Théâtre de L'échangeur, 59 Av. du Général de Gaulle, 93170 , Bagnolet France

Contact

Sonic Protest